Accueil > Guide des Mauvaises Pratiques > Tableau 2 - Rien ne les dérange > FORMATION DES OPERATEURS-TIREURS DE FEUX D’ARTIFICE

FORMATION DES OPERATEURS-TIREURS DE FEUX D’ARTIFICE



Profitons de la loi sur la qualité de l’offre de formation pour faire le ménage dans la multitude de formateurs qui sévit dans notre métier. C’est une question de sécurité du public et du voisinage.

Depuis la réforme de 2010 c’est encore pire qu’avant. Rien ne dérange ces pseudo artificiers Professionnels (avec un grand P s’il vous plait) qui s’auto proclament en plus formateurs en s’abritant derrière un organisme de formation intéressé.

Les pouvoirs publics informés ne bougent pas. Alors pourquoi se gêner ? !

Sur le document publié dans cet article, on voit une petite société dirigée par un enseignant en exercice étaler les mensonges, les faux et son ignorance. Le nom de cette société importe peu car elles sont des centaines à avoir le même comportement. (Cliquer sur le lien pour obtenir le document en pdf).

"page 1"
"Page 2"

Pourquoi se gêner puisque l’administration pourtant chargée de faire respecter la loi ne bronche pas en pleine connaissance de cause ?

Examinons les arguments de ces « artistes du ciel » ?

En en-tête, ils affichent un dépôt (qui existe sans doute mais clandestinement, (car comment servir les clients sans marchandises), avec la mention d’un arrêté préfectoral 08 n° 2007/132. Or cet arrêté – qui existe aussi – concerne tout autre chose.

Vous avez pensé faux et usage de faux ?
Non, il en faut plus que ça pour émouvoir l’administration informée.

Ils s’affichent « organisme de formation » en mouillant ARDI au passage avec une référence d’arrêté préfectoral alors que c’est en réalité la référence d’un courrier expédié par la préfecture de la Nièvre. On se demande pourquoi Ardi ne met pas le holà ?

Vous avez dit faux et usage de faux ?
Mais non, ça fait des années qu’ils étalent ces références, et ils ne sont pas les seuls à se parer de ces mêmes références partout en France (?). Sans réaction des services de contrôle.

Leurs innombrables formateurs n’ont qu’une connaissance approximative, superficielle, et mal assimilée des réglementations, des contraintes et des dangers de l’activité. Ils ne savent pas, dans l’exemple cité ici, que la « nouvelle » directive européenne 2007/23 est abrogée depuis 2013 (nous sommes en 2017), que les « nouveaux décrets » dont ils font état datent de 2010 (nous sommes en 2017) et que l’un d’eux, le décret n° 2010-455, est en grande partie abrogé par un décret de 2015 (nous sommes en 2017) …
Que penser de ces « formateurs » qui proposent des formations sur une réglementation qu’ils ne connaissent pas …
Ils ne respectent en rien le cahier des charges spécifique qui réglemente ces formations.
Leurs formations ne sont qu’un vecteur pour drainer des clients et le contenu de la formation, et même la présence des stagiaires, n’est pas une obligation.

On s’arrange pourvu qu’on fasse du chiffre.

La morale et l’argent. C’est tout choisi. Puisque tout le monde s’en fout.

Aucun commentaire


Ajouter un commentaire


Pseudo (Obligatoire)
Email (Obligatoire)
Commentaire



Code de sécurité : + =
Copyright © Syndicat de la Pyrotechnie de Spectacle et de Divertissement - Haut de la page - Propulsé par B3clic - Creation de site e commerce
Ce site utilise des cookies ainsi que des cookies de services tiers (google analytic) - OK, tout accepter - Plus d'informations ET PERSONNALISATION !