Accueil > Les devis d'Ali Baba

Les devis d'Ali Baba

Ceci est une histoire vraie, parmi des milliers d’autres, identiques.

Il était, non pas une fois, mais de nombreuses fois des acheteurs publics qui consultaient des « entreprises de pyrotechnie » pour leur feu d’artifice annuel.
Ils recevaient, selon la date du spectacle de 1 à 20 propositions.
Celles-ci étaient, de plus en plus souvent, très curieuses. L’abondance des projectiles –tous calibres confondus- était vraiment phénoménale et en constante progression.
Comment ne pas être fasciné devant une proposition dont les projectiles se comptent –sur le papier- par milliers pour les petits budgets et par dizaines de milliers pour les budgets plus importants?
Plus merveilleux encore, en dépit du nombre extravagant de projectiles, le spectacle pyrotechnique qui en résulte n’est pas plus enthousiasmant pour autant !

Par quelle magie, quel tour de passe-passe, quel artifice (si l’on ose dire) peut on arriver à un tel résultat ?
Je veux simplement attirer votre attention sur les chiffres figurant sur les dossiers fournis par les candidats. Je souhaite vous communiquer le moyen de contrôler la cohérence de ces chiffres. Il suffit de les comparer avec ceux figurant sur les sites marchands qu’ont maintenant la plupart des acteurs de ce commerce.
On peut facilement voir si la proposition de X est cohérente, mathématiquement, avec les prix et les quantités offertes sur le site marchand du même X ou par extension de n’importe quel site marchand d’articles pyrotechniques. (Il faut savoir qu’il n’y a qu’une dizaine d’importateurs en France, qu’il n’y a pas réellement de fabricant et qu’ainsi les sites marchands s’approvisionnent la plupart du temps aux mêmes importateurs.)

Prenons un exemple chiffré.
Une ville consulte pour un spectacle pyromélodique d’un montant de 20 000€TTC maximum. La consultation comprend la fourniture, l’installation et le tir du feu d’artifice qui doit être synchronisé à une bande son sur le thème de la fête à concevoir par le prestataire et une animation lumineuse sur le même thème. Le spectacle doit durer 20mn.

Après dépouillement la société Y a été sélectionnée parce qu’elle proposait pour 16 396€HT, soit 19 675ETTC, y compris les frais de report ou d’annulation, un spectacle de 25mn comprenant 23 565 projectiles dont 651 dont le calibre est supérieur à 70mm. Par contre la société Z a été classée 11éme sur 12 en proposant pour 16296€HT et 1200€ de frais de report ou d’annulation, un spectacle de 20mn comprenant 3428 projectiles dont 324 de calibre supérieur à 70 mm.

Voilà les données de base. Comment faire la relation entre 2 fournisseurs dont l’un propose presque 7 fois plus de projectiles (tous calibres confondus) pour le même prix ?Tout d'abord il convient de choisir une base de comparaison commune. Par exemple vous pouvez consultez le site de vente en ligne de l’un d’eux ou des deux et de comparer les prix sur le web. Ou bien vous choisissez un autre site de vente en ligne d’articles pyrotechniques et vous prenez les prix y figurant comme étalon. Prenez la précaution de ramener les prix au projectile, le calcul en sera facilité. Exemple pour une « chandelle » 8 coups, vous divisez le prix indiqué par 8 ; pour une « batterie » de 25 coups, vous divisez par 25.

Vous voilà paré pour dresser un tableau comparatif chiffré des dossiers en votre possession.
Avec l’avantage de pouvoir juger de la cohérence des quantités annoncées avec les prix réellement pratiqués. Ne mélangez que le moins possible les calibres ou faites des familles de calibre serrées. Par exemple inférieur à 30 mm, puis compris entre 31 et 49mm, 50mm, 75mm, etc…
Dans l’exemple pris au départ, le moins disant n’a pas de site marchand mais le mieux disant en a un. Malheureusement, il faut un code pour y accéder. Seuls apparaissent des spectacles complets pour petit budget. Qu’importe, voyons les informations qu’on peut relever.
Vous y constatez qu'un spectacle pyrotechnique vendu 3000€TTC sans frais de tir, ni logistique, ni mise en scène, n'est composé que de 1929 projectiles qualifié de
"Puissance pyrotechnique explosive composée de grandes façades lumineuses et un bouquet final spectaculaire. Des feux gargantuesques qui subliment la nuit avec FORCE et PASSION." Rien que ça.


Ce qui devrait, selon le principe de proportionnalité, pour un budget de 16 396.40€HT, soit 19675.68€TTC, représenter 12651 "effets" ou projectiles. Toujours sans intégrer les frais logistiques, les frais de sonorisation, de personnels, etc.. ( calcul : 19675*3000)=6.56, puis1929x6.56=12651)
On est loin des 23 565 projectiles composant le feu que sélectionné. Et pourtant, en plus il y a toute la logistique, la bande son, les effets lumineux, les frais de personnel et.. les frais de report ou d'annulation.
N'est-ce pas un prix anormalement bas compte tenu du nombre de projectiles? En se fondant sur les tarifs mêmes de ce fournisseur?
On peut avoir une approche différente... qui aboutira aux mêmes conclusions.
23 565 projectiles tirés en 25 minutes, celà représente 942 projectiles à la minute et presque 16 à la seconde! Il s’agit d’un bouquet de 25 minutes. Pas possible autrement !
Mais est-ce bien crédible?
Concernant le prix. Le candidat Y précise, pour faire simple dans cet exemple qu'il y a 651 projectiles de calibre supérieur à 70mm. Avec l’aide d’un site marchand quelconque vous constatez le prix moyen des bombes de calibre 75 et 100mm et de 10€HT pièce. Ce qui fait 6510€HT.
Reste 9886.40€HT pour les 22 914 "petits" projectiles. (calcul :16396-6510=9886 et 23565-651=22914) Un rapide calcul nous permet de trouver que le prix moyen d'un projectile, pour ce fournisseur, est de 0.43€HT. (calcul : 9886*22914) Toujours s'en rien compter des frais annexes.
Or, il se trouve que sur le même site les prix des "petits projectiles" varient de 1 à 3€ selon le calibre, sauf pour les chandelles "10 et 20 boules" , réservées aux petits spectacles, dont le prix tourne autour de 0.1€ par projectile.
Soit , si on prend comme base 1€ le projectile 22 914€HT.
Pour un total de 29 424€HT calcul : (6510+22914=29424) . Et on n’appuie pas sur le crayon car on a pris les prix les plus bas chez la concurrence.
Soit TTC 35308€. D’où une remise d’à peine 15634€. Quel merveilleux compte !


Conclusion: N'est-ce pas un prix anormalement bas que le prix qui vous est consenti, compte tenu des prix des projectiles pratiqués dans l'activité, et de la non prise en compte des frais annexes y compris les frais de report ou d'annulation.
Il y a quelque chose qui cloche. Les devis, à l’évidence, ne sont pas sincères parce que c'est la course à la quantité. Peu importe ce qu'il y aura vraiment dans le spectacle -qui sera très beau quand même- l'important étant de décrocher la commande.
Mon conseil est donc de vérifier et compter minutieusement les produits installés avant et après le spectacle, en particulier les 651 "gros" projectiles qui sont logés dans des tubes qui ne passent pas inaperçus. Pour les petits calibres il est très difficile, voire impossible, de les dénombrer. Ne perdez pas de vue qu'une des "finesses" de l'activité est de repartir avec une partie des produits après avoir "oublié" de les tirer.
Et à l'avenir, vérifiez la cohérence entre les prix affichés sur les sites des fournisseurs et l'évaluation des prix sur les devis. Demandez les prix unitaires, comparez les avec ceux de la concurrence.

Pour ce qui concerne la proposition Z, vous pouvez vérifier, elle est très cohérente avec ce qui est démontré plus haut. Selon les bases énoncées plus haut, il y a pour environ 7134€HT d'articles pyrotechniques, 3000€HT de frais d'éclairage et de "bougies", 3000€HT de frais de personnel, hébergement, etc.. soit environ 13 000€HT. Le reste représentant le bénéfice.
A préciser cependant que, dans le deuxième exemple sans doute il ne s’agit pas de produits bas de gamme, le prix des articles pyrotechniques doit être valorisé d'au moins 40% s’il s’agit du haut de gamme asiatique ou de produits fabriqués en Europe.

La morale de ce conte c’est qu’il faut se méfier d’une approche arithmétique dans le choix d’un feu d’artifice car si l’on creuse un peu on se rend compte des incohérences gigantesques entre les « arguments commerciaux » et la réalité. La beauté du spectacle s’en ressent car un amoncellement de fleurs médiocres n’a jamais fait un beau bouquet.





Aucun commentaire


Ajouter un commentaire


Pseudo (Obligatoire)
Email (Obligatoire)
Commentaire



Code de sécurité : + =
Copyright © Syndicat de la Pyrotechnie de Spectacle et de Divertissement - Haut de la page - Propulsé par B3clic - Creation de site e commerce
Ce site utilise des cookies, en naviguant sur ce site vous acceptez l'utilisation de ces cookies.. Plus d'informations